Retour au lab

Le codéveloppement, vecteur d’intelligence collective

le 21/06/2017

Le contexte actuel de digitalisation de l’économique, marqué par l’accélération, l’imprévisibilité, l’incertitude et le changement permanent, pousse les organisations à se transformer en profondeur. Cette mutation favorise à la fois l’émergence de nouvelles structures d’organisation, de nouveaux modes de gouvernance et de méthodes de travail agiles, expérimentales, incrémentales et collaboratives.

 Comment accompagner et porter ces mutations ?

Par leur vision du monde et leur savoir-être, les hommes et les femmes qui constituent nos organisations sont les porteurs en puissance des mutations de demain. Ouverture, confiance, partage, responsabilité et coopération sont les valeurs socles de la transformation des organisations. Ces valeurs ne se décrètent pas ; elles s'incarnent au quotidien. Et cela s'apprend...

En quoi le codéveloppement facilite l’évolution des pratiques ?

Né au Canada dans les années 80, l’approche du codéveloppement conçue par Adrien Payette et Claude Champagne s’inspire du courant nord-américain des pédagogies de l’action, de l’expérimentation et de la dynamique des groupes. L’objectif est d’améliorer sa pratique et ses compétences professionnelles en instaurant un processus collaboratif au sein du groupe : apprendre des autres, de la diversité des points de vues et des pratiques du groupe.

Les participants expérimentent un nouveau mode d’apprentissage, basé sur l’intelligence collective qui, une fois intégré, s’invitera naturellement dans leur quotidien professionnel et se distillera peu à peu dans l’organisation : au sein de leur équipe s’ils sont managers, avec leurs pairs, dans des groupes projets … Ouverture, confiance, responsabilité, partage et coopération ne sont plus des vœux pieux, mais constituent le principe même du codéveloppement, qui amène le groupe à gagner rapidement en maturité.

Quels en sont les bénéfices pour les équipes & l’organisation ?

Nous avons mené en 2016 en Bretagne, pour des entreprises du bassin Vitréen, une expérimentation auprès de managers issus de Grands Groupes et de PME-PMI. Cette expérience nous a permis d’observer une évolution rapide de leur posture en termes de responsabilité, d’ouverture et de coopération. Par ailleurs, les cas abordés par ces groupes ont permis de développer leurs compétences professionnelles en lien avec le bien-être au travail, la conduite du changement, la communication, la gestion des conflits et la délégation.

Et concrètement, comment cela se passe ?

Très simplement !  Sous la forme d’une séance mensuelle de 3 heures pour un groupe de 8 à 10 « pairs », bien souvent des managers.

Le groupe est accompagné pendant 6 séances par un facilitateur - coach, qui anime les échanges, lève si besoin certains freins et reste garant du processus. Chaque membre du groupe prend tour à tour le rôle de client et expose une situation professionnelle, un aspect de sa pratique qu’il souhaite améliorer. Les autres membres agissent comme consultants pour aider ce client à enrichir sa compréhension – penser et ressentir- et sa capacité d’action – agir. Le processus est séquencé en cinq étapes clés : exposé de la problématique, clarification, contrat, consultation, synthèse et plan d’action, débriefing et intégration par chacun des membres du groupe.

Et après ?

Passée cette phase de découverte et d’expérimentation du codéveloppement par les participants, chacun pourra être à même d’animer des groupes en interne et de faire vivre l’approche au sein de son organisation. En synthèse, d’être vecteur d’intelligence collective !

Pour en savoir plus sur le codéveloppement : Le groupe de codéveloppement professionnel – Adrien Payette et Claude Champagne – Presses de l’Université du Québec, 1997

Envie d’expérimenter cette pratique sur nos prochains groupes de codéveloppement ? Contactez-nous.

Claire Bergeron, coach professionnelle : Evoluer, coopérer, entreprendre

Retour au LAB